Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Un tiers lieu éphémère à Montpellier du 2 au 4 octobre : un pas vers la création de Maison des Biens Communs !

Un événement labellisé rencontres "Moustic 2015", rencontres autour de projets innovants et réflexions en matière d’usages sociaux et sociétaux des TICs.

Et si on expérimentait concrètement une Maison des Biens Commun ? Pourquoi pas créer un tiers lieu éphémère de 3 jours ?

Une information reprise du site "Le Projet Maison des Biens Communs" et via un mél sur la liste du réseau francophone des biens communs

Contexte

Les Tiers-Lieux, lieux citoyens de croisement et d’hybridation, fleurissent partout sur le territoire depuis près de 4 ans. En fonction du lieu, de son emplacement, de son collectif et des services qu’ils proposent, ces espaces constituent un réel maillage de lieux de vie où travailleurs, associatifs, institutionnels mais plus généralement citoyens peuvent se rencontrer, échanger, partager, se réapproprier et co-créer ensemble.

Depuis 2008, l’association Outils Réseaux mène des actions pour initier et accompagner les pratiques collaboratives en s’appuyant sur des méthodes participatives et des outils numériques. Avec un large réseau de partenaires, elle porte des valeurs d’échanges et de partage et milite pour un libre accès aux ressources et aux productions et pour la création de biens communs. Depuis 2013, Outils Réseaux cherche à renforcer
la coopération au quotidien, notamment en s’associant avec d’autres structures pour penser et créer un lieu
collectif.

C’est dans cette optique qu’a été imaginé le projet de Maison des Biens Communs, un Tiers Lieu montpelliérain, un espace collectif de vie, de travail et de cultures qui s’articulerait autour des partages de
biens et de services.

La Maison des Biens Communs éphémère

La Maison des Biens Commun éphémère est la première pierre de la construction collective de ce Tiers Lieu.
Elle permet à ses participants de s’essayer de manière concrète et de s’ouvrir au public.

Objectifs

  • Constituer une communauté montpelliéraine autour des Tiers Lieux et des biens communs
  • Expérimenter en vue de créer un Tiers Lieu permanent
  • Donner à voir
    — * pour le public : faciliter l’arrivée de nouvelles personnes dans le collectif
    — * pour les autres lieux collectifs : faciliter la création d’un réseau de lieux qui travaillent "ensemble"
    — * pour les partenaires : construire ensemble le Tiers Lieu permanent

Différentes fonctions pour différentes envies

  • Essayer : créer un Tiers Lieu « grandeur nature »
  • Réfléchir : échanger et débattre pour construire une Maison des Biens Communs permanente
  • Découvrir : ouvrir au public
  • découvrir le fonctionnement d’un Tiers lieu
  • participer aux activités, aux échanges, aux temps conviviaux
  • s’impliquer dans les actions présentes et à venir
  • Mise en place concrète

Elle aura lieu sur 3 jours du jeudi 2 au samedi 4 octobre 2014 et sera organisée autour de différents
modules.

Partenaires envisagés

Imagination for People, Les Petits Débrouillards, Tilios, Collectif transition citoyenne, Supagro Montpellier,
On passe à l’acte, le vieux biclou, les colibris, Le BIB, Centre des Pratiques de la Coopération, Semaine de la
démocratie, SCIC Sapie, Illusion Macadam, Ardec, Terre Nourricière, Crié-de-Mouscron, Université
Montpellier 2, Mairie de Montpellier, Conseil Général de l’Hérault, SupAgro Florac, C4D, les partenaires de
Moustic, FING, Lycée Agropolis, CRES-LR, ADBS, Réseau École et Nature, Observatoire des Usages d’Internet,
SCO entreprises, Association Acteurs, LAM Lodève, ADULLACTSCOP entreprises, Solid@rnet, ACEGAA,
GRAINE, Groupe Intelligence collective de Tela Botanica, Les Écologistes de l’Euzière, …

Ils l’ont fait, c’est possible...

Strasbourg s’apprête à lancer son espace numérique collaboratif
« Le Shadok accueillera à partir de 2015 entrepreneurs, artistes,
chercheurs, makers et curieux autour de la culture et du
bidouillage numérique, sur trois étages et 2000 m2. On y trouvera
des résidences, un fablab, des locaux pour start-ups, un espace
de co-working et des studios de création audiovisuels. Un bar et
des espaces de rencontres et d’expositions viendront favoriser
l’esprit collaboratif. Un « lieu-outil, aime dire Géraldine Farage,
responsable du lieu, qui vivra de ce que les acteurs en font. »

Plus d’information :