Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Retour sur le premier atelier données jeune public de l’OKF

Le 30 octobre 2014 l’Open Knowledge France et Silicon Banlieue ont organisé leur premier atelier de données destiné au jeune public. L’événement a eu lieu à l’Eurosites George V à Paris à l’occasion de l’Open World Forum, un événement annuel autour de l’open source.

Nous avions déjà organisé une “expédition de données” en juin lors de Futur en Seine, avec des adultes. Il s’agissait cette fois-ci d’amener un groupe de « jeunes » (enfants, adolescents, jeunes adultes) à découvrir le concept de donnée et ses usages : désigner, catégoriser, dénombrer.

Le public jeune est un public prioritaire pour l’Ecole des données. Les sensibiliser à la donnée permet d’ouvrir la voie à plusieurs pistes pédagogiques, de la sensibilisation aux données personnelles à la redécouverte de son environnement de vie, en passant par un traitement original de thématiques scolaires classiques (histoire-géo, biologie…). Les jeunes étant moins tolérants aux phases les plus laborieuses de l’analyse des données, rendre l’atelier attractif était un des principaux enjeux. Les sujets choisis, le cinéma et la carte de Paris, ont eu du succès et l’atelier s’est finalement très bien déroulé.

 

17 Le nombre de jeunes présents à l’atelier

Silicon Banlieue, s’est chargé de ramener les participants, tous originaires d’Argenteuil : les enfants et adolescents sont venus grâce au soutien de l’association d’accompagnement scolaire Trait d’Union tandis que les jeunes adultes étaient membres d’un dispositif d’accompagnement mis en place par Silicon Banlieue. Ils ont eu droit, en plus des ateliers participatifs, à une heure de formation supplémentaire sur les bases de la visualisation de données.

 

2 Le nombre d’ateliers proposés

Les participants ont été répartis en deux groupes : 10 ans et moins et 10 ans et plus.

  • Les 10 ans et moins ont travaillé sur une carte physique grand format de Paris sur laquelle ils devaient placer quelques monuments célèbres et chercher sur internet leur nombre de visiteurs respectifs.

  • Les 10 ans et plus ont quant à eux travaillé sur le cinéma en comparant leur préférences aux chiffres nationaux, avec pour objectif de produire une infographie comparative.

 

 

16 La moyenne d’âge des participants

 

Une fiche a été donnée à remplir afin de collecter des informations utiles aux ateliers : âge, préférences cinématographiques etc. La parité était présente, avec 52% de filles pour 48 de garçons.

2 Le nombre d’ateliers proposés

 

 

La seconde infographie est accessible ici : https://infogr.am/le-groupe-de-lowf-et-le-cinema

Quelques autres chiffres :

3 Le nombre d’heures de l’atelier au total
30 le nombre de minutes au bout desquelles les moins de 10ans perdent leur concentration.
4 l’âge du plus jeune participant