Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

RECOLTE en Nord-Pas de Calais : Un réseau social territorial

Fondé en janvier 2011, à l’initiative d’Espaces naturels régionaux (ENRx), cet espace numérique « conversationnel » et « collaboratif » ouvert aux acteurs professionnels, est un outil pour communiquer autrement et trouver ensemble des réponses aux problématiques des membres et utilisateurs dans le cadre de votre activité.
RECOLTE en Nord-Pas de Calais sert à communiquer, partager, interagir, commenter, questionner, dialoguer, publier, ….
Utilisé par près de 1300 membres (au 07/01/2015) RECOLTE permet des usages variés :
• Recueillir et publier des informations utiles aux missions
• Créer et animer des communautés d’intérêts, de projets ou encore « métiers », territoriales
• Faciliter la définition, la conduite et la réalisation de projets professionnels
• Partager savoir-faire et retours d’expérience,
• Accélérer le partage et la diffusion de l’information
• Elargir ses réseaux de contacts professionnels ….

Origine et enjeux du projet  : Une ingénierie, en région Nord-Pas de Calais, dans le domaine du développement durable estimée à plus de 500 personnes, disséminée géographiquement et dans de multiples structures publiques, privées, associatives, universitaires, …
Un besoin affirmé par ces personnels d’échanges, d’accompagnement dans la conduite de projets, de mise en relation, de retours d’expériences, de partage d’expertise, de capitalisation technique,…
La mise en place d’un des premiers réseaux sociaux territoriaux du secteur public à l’instar des RSE d’entreprise, pour les acteurs, les réseaux et projets de la région Nord-Pas de Calais.

Les enjeux du réseau social territorial :
Créer du lien au sein de l’ingénierie de projet des territoires du Nord-Pas de Calais et améliorer les conditions de travail de ces personnels - Social Networking ;
Offrir un espace numérique collaboratif, fonctionnel, interactif, au service et adapté aux usages des utilisateurs - Social Collaboration ;
Renforcer et développer les échanges, la coopération et la coproduction, et répondre à des besoins liés à la conduite de projets : créer de l’intelligence collective - Social Knowledge Management ;
Valoriser les personnes, capitaliser leurs expériences, mutualiser leurs expertises.

o L’animation d’une communauté via une plateforme numérique (saas) ne doit pas priver les rencontres physiques. Conscient que, dans la dynamique d’un réseau, les rencontres physiques entre personnes et la mise en relation sont importantes, indispensables à l’émergence de projets, nous organisons un évènement annuel, dénommé « La Moisson ». 4 éditions de cet événement ont été organisées rassemblant chaque fois entre 60 100 participants soit 10% des inscrits au jour de la Moisson.

o Un réseau social s’appuie sur les personnes qui le constituent et le font vivre. Valorisez ces personnes, les communautés qu’elles animent, les contenus publiés, les contenus lus,… nous a conduit à organiser les trophées RECOLTE pour mettre en avant les principaux contributeurs/utilisateurs du réseau, susciter l’envie de s’impliquer davantage dans le réseau auprès des autres utilisateurs et souligner des initiatives ou des projets menés en Nord – Pas de Calais dans le domaine de l’environnement et du développement durable

o Deux enquêtes d’évaluation auprès des utilisateurs ont été conduites en novembre 2011 et novembre 2012, confirmant l’appropriation de l’outil par les utilisateurs, leur satisfaction, l’utilité de ce réseau au regard de leur besoins professionnels pour 74% d’entre-eux, et leur volonté à en poursuivre l’utilisation dans le cadre de leurs missions.

o 4 ans après son lancement, le succès de RECOLTE en tant que réseau social territorial ayant dépassé nos objectifs, en nombre d’utilisateurs (1400inscrits/ 500 ciblés) et auprès des structures qui l’utilisent pour l’animation de leur réseaux de partenaires et/ou de leurs projets, nous proposons et signons des premières conventions de mise à disposition de RECOLTE pour mutualiser l’usage de l’outil et les frais d’accès et d’hébergement facturés par l’éditeur. En 2014, ce comité de gouvernance réunit 12 représentants de ces structures.