Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Qu’en est il des problèmes éthiques en science du numérique ?

Un article repris de la revue Pixees, ressources pour les sciences du numérique, publiée par l’INRIA, un site sous licnce CC by sa

Une commission indépendante

Les institutions du domaine ont (à leur initiative) contribué à la mise en place d’un comité d’éthique qui fait l’unanimité qui préside cette commission.

Ethique de la recherche en robotique
Accès aux données à des fins de recherche en sciences et technologies du numérique
Anonymat dans la conception de technologies numériques .

Ce sont des sujets très concrets sur lesquels travaillent cette commission, tandis qu’en médiation scientifique discuter avec citoyennes et citoyens de l’impact sociétal du numérique est une des modalités de nos actions.

Un préalable : la transparence

Contrairement à d’autres sujets rugueux entre science et société (OGM, nanotechnologie, nucléaire, …), en informatique, y compris sur les sujets polémiques comme logiciel libre, neutralité du net, liberté des données, les circonstances font que les chercheurs en informatique sont plutôt du côté des lanceurs d’alerte et des militants.

Le discernement entre son devoir de réserve et son imputrescible liberté d’expression citoyenne se fait d’autant mieux qu’il y a une culture de l’ouverture dans le domaine : des publications ouvertes aux modèles économiques liés aux logiciels libres.

Et puis nous vivons aussi dans un monde numérique où garder l’information « sous le boisseau » ne peut générer que des « effets Streisand ». Bref ce n’est pas parce que les informaticiens sont des gentils, mais parce que cette transparence est une nécessité que nous sommes dans cette situation d’ouverture.