Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

OpenScience et CoDesign au OuiShareFest 2014

Du 5 au 7 mai 2014 se déroulait la deuxième édition du OuiShareFest, conférence autour de l’économie collaborative. Si il y a une chose qui définit bien cet évènement, c’est la variété des formats proposés et le climat propice au “networking”. Des chercheurs y ont pris part également pour mieux comprendre l’économie collaborative. L’OpenScience et le Codesign ont été deux pistes explorées lors d’un panel “recherche” afin de favoriser la co-construction de projets de recherche et les interactions avec les différents acteurs de l’économie collaborative.

L’année dernière, HackYourPhD avait déjà participé au tout premier OuiShareFest autour des thématiques de l’Open Knowledge. Nous étions heureux d’assister à cette édition 2014 intitulé “L’âge des communautés” mais aussi participer à un panel “recherche” sur l’économie collaborative en compagnie de l’École des Doctorants.

Le mouvement de l’économie collaborative a bien évolué depuis deux années. Une prise de conscience se fait de la nécessité de l’étudier. En effet, les grandes questions sont là : Quelles sont les initiatives d’économie collaborative ? Comment les caractériser, les cartographier ? Comment mesure-ton la valeur crée par les communautés ? Quid du “collaboration” washing ?
De plus en plus d’instituts de recherche et d’innovation s’intéressent à l’économie collaborative et tentent de répondre à ces questions. Une session “recherche” sur l’économie collaborative avait donc tout à fait sa place lors de cet évènement.

jccaillez-ouisharefest
OuiShareFest-CC-BY Jean-Charles Cailliez

Ce panel s’organisait en deux parties : une présentation de projets de recherche en cours puis un temps d’atelier pour répondre à différentes problématiques.
HackYourPhD et l’Ecole des Doctorants (Jean-Charles Cailliez) a ainsi organisé un atelier autour des pratiques OpenScience et de Co-Design.

Il en est ressorti quelques éléments clefs à explorer ou à questionner sur l’ensemble du processus de recherche.

  • La définition des questions de recherche par les chercheurs et les acteurs de l’économie collaborative
  • La transparence autour des appels à projets pour l’émergence d’un réseau autour des projets non retenus et des pistes de financement alternatif.
  • L’interaction entre start-ups et laboratoires pour une recherche plus transdisciplinaire.
  • La mise en place d’outils de partage adaptés pour les données issues de ces recherche et une réflexion sur les données personnelles et sensibles.
  • La communication sur les recherches en économie collaborative et le rôle des journalistes.

Un compte-rendu rédigé par Jean Charles Caillez reprend en détail l’ensemble des points abordés. La conclusion met en lumière l’importance d’une Co-Research, c’est à dire le partage à la fois des résultats des travaux de recherche mais aussi des processus et des compétences qui ont permis de les produire.