Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Open Experience "OpenScience : phénomène de mode ou mouvement durable ?" le 17 juin à la Cité des Sciences

d’après un mél de Célya Gruson-Daniel Co-founder of HackYourPhD, #OpenScience community "Lets invent a research more open and transparent !"

Un évènement autour des modèles économiques de l’OpenScience est organisé le 17 juin de 18h45 à 21h à la cité des Sciences. Co-organisé par WithoutModel et HackYourPhD, cet évènement s’inclut dans une série d’ateliers, les "Open Expériences" autour des modèles économiques de l’Open ( éducation, data, culture, manufacturing etc..)

Seront présents ce soir là pour discuter autour de cette thématique.

  • Alain Rallet : économiste au RITMà Paris Saclay.
  • Claude Kirchner : délégué général à la recherche et au transfert pour l’innovation à l’INRIA
  • Pierre-Carl Langlais : doctorant au CELSA et membre de SavoirsCom1
  • Mélanie Marcel : co fondatrice de la startup So Science

Sera également présentée une première cartographie des initiatives OpenScience ( prototype d’un travail de doctorat qui sera effectué autour de l’OpenScience )

Pour en savoir plus et vous inscrire (gratuit mais obligatoire) c’est ici

Vous pouvez retrouver dès à présent sur le site de HackYourPhD deux interviews réalisées autour de ce sujet.

N’hésitez pas à diffuser et au plaisir de vous voir le mardi 17 juin !


Et en complément une présentation sur eventbrite

Depuis quelques mois, Without Model, un think-tank autour des nouveaux modèles économiques organise une série d’évènements les Open Experiences autour des modèles économiques de l’Open. Après la culture, l’éducation, les logiciels, HackYourPhD s’associe à Without Model pour vous proposer une soirée autour de la recherche et plus généralement des connaissances.

Aujourd’hui, la production, la diffusion et la circulation des connaissances scientifiques se trouvent bousculées par les technologies de l”information et de la communication. Le numérique facilite en effet des pratiques de recherche plus collectives, distribuées (peer-to-peer) et ouvertes notamment avec le développement de nouveaux outils et plateformes en lignes.

Aujourd’hui, la production, la diffusion et la circulation des connaissances scientifiques se trouvent bousculées par les technologies de l”information et de la communication. Le numérique facilite en effet des pratiques de recherche plus collectives, distribuées (peer-to-peer) et ouvertes notamment avec le développement de nouveaux outils et plateformes en lignes.

Regroupées sous le terme générique d’Open Science, ces nouvelles pratiques mettent l’accent sur la transparence du processus de recherche au plus grand nombre. Elles cherchent ainsi à donner accès à l’ensemble des étapes de la constitution de nouvelles connaissances. De la démarche (carnet de laboratoire ouvert) aux données acquises et traitées (open data) jusqu’au résultats présentés dans un article scientifique (open access). L’Open Science souhaite ainsi faciliter la co-production des savoirs entre scientifiques mais aussi avec des non chercheurs. Son but est aussi est de retrouver une plus grande efficacité et qualité de la recherche ralentie parfois par une privatisation des connaissances et une compétition entre chercheurs pour des raisons de courses aux financement ou à l’emploi.

De nombreuses initiatives se revendiquent aujourd’hui du mouvement de l”« Open Science ». Startups, fondations, communautés, elles viennent redessiner l”écosystème actuel de la recherche ou en tout cas le remettre en question.

Mais quelles sont ces nouvelles initiatives ? Développent-elles de nouveaux business models ? Comment interagissent telles avec les acteurs plus traditionnels de la recherche notamment de grands acteurs privés tels que des éditeurs scientifiques ? Permettent-elles l’émergence d’une nouvelle économie mettant en avant les connaissances comme biens communs ? Est-ce un mouvement durable ou va t’on évoluer vers une recaptation de ces connaissances par des entreprises privées ?

Pour répondre à ces questions, des présentations courtes vous donneront un tableau global d’initiatives OpenScience ainsi que des témoignage d’entrepreneurs. Sera suivie une table ronde pour aborder la question du futur de l’OpenScience. Alors phénomène de mode ou mouvement durable ? Plus de réponses le 17 juin !