Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Lettre N°3 aux 350 inscrit-e-s au 5éme Forum des usages coopértaifs : Faciliter les croisements et rencontres des acteur-ice-s

Nous voici déjà 350 participant-e-s à ce 5éme Forum des usages coopératifs et 200 attendus dès le mardi pour les rencontres "Off". Un petit mot pour faire que chacun-e reparte enrichi de nouvelles envies de faire et que des envies de collaborer naissent de ces 4 jours à venir.

Bonjour

Déjà merci aux 350 personnes qui se sont inscrites en ligne (333 vendredi matin). Pour que ce Forum des suages coopératifs reste convivial nous avons un objectif de 3 à 400 participant-e-s qui est atteint. Nous arrivons même au maximum. Aussi, lundi soir nous fermons les inscriptions pour l’hébergement et le repas du jeudi soir. Il restera possible de venir au Forum mais nous ne pourrons plus assurer la logistique d’hébergement restauration à partir de mardi.

Echanger autour de nos projets

La liste est en ligne parce que beaucoup viennent aussi à ce Forum pour échanger avec d’autres autour de leurs projets.

C’est pour renforcer ce temps d’échange et de croisements que nous avons proposé un coût d’inscription réduit à celle et ceux qui acceptent de faire une contribution.
Là aussi l’objectif de 200 contributions et en passe d’être atteint (vendredi matin vous étiez 170 à s’être inscrit-e participer à cette mise en réseau des projets).

Voyez ici la liste des contributions (. Une centaine sont attendues dans les prochains jours, merci à eux de le faire en amont pour faciliter les croisements) ?

Une rencontre de os réseaux et un bar camp le mardi

Le forum des usages coopératifs est un moyen d’élargir les réseaux c’est pourquoi nous commençons par ces rencontres auto-gérées de réseaux le mardi. Vous êtes déjà 120 personnes inscrites au buffet du mardi et nous devrions être plus de 200 à participer à ces rencontres de réseaux
pour rappel

et au barcamp proposé.

amenez votre apéro ..

Avant le repas nous proposons dans l’esprit de ces rencontres conviviales un apéro auto-organisé où chacun-e est invité à amener un produit local.

Une bonne mise en appétit pour ces trois jours de Forum toujours aussi dense en sessions, ateliers, séances pratiques auquel se rajoute cette année un tiers lieu éphémère, un Fablab, un atelier de cartographie Open Street Map

Donner à voir les acteur-ice-s e la médiation nuémrique de la coopération

Donner à voir, un projet, une initiative, une façon de faire c’est important parce que la médiation numérique, l’innovation sociale, la contribution aux biens communs se construisent localement.

Et comme ces innovations sociales sont portées par des personnes nous avons voulu initier une collecte de portraits, d’interviews qui donnent à voir ces transformations sociales au coeur des territoires.
Une première série est ici n’hésitez pas à l’enrichir de portraits ou d’interviews auprès d’acteur-ic du e-s de vos territoires.

une culture de la coopération et du partage

En l’absence de politique publique nationale qui accompagne nos innovations, il nous faut apprendre à échanger et travailler en réseau.

Les collectivités investissent dans les infrastructures, et il faut bien le faire puisque l’aménagement numérique n’est pas pris en charge au niveau de l’état.

Mais est-il juste d’investir des dizaines de milliards pour regarder des centaines de chaines de TV ou de vidéo téléchargées, enrichir les multinationales qui accaparent les données personnelles, sans prendre en compte tout ce mouvement de transformation sociale que produit le développement du numérique et du travail en réseau ?

Le numérique nous confronte à l’abondance, mais nous n’avons pas appris à l’école ni dans le travail à donner à voir, partager, copier, réutiliser, faire avec d’autres.

Et pourtant le logiciel libre, wikipedia, open street map, sesamath, les archives ouvertes, l’open data se développent en contrepoint des modèles marchands et montrent l’efficience de la coopération et du partage.

Relier les acteur-ice-s du libre, solidaire coopératif et durable

Nous sommes des milliers sur chaque territoire à porter, à travers nos projets ces valeurs de coopération, de biens communs élargis, de solidarité, de développement durable.

Il y a peu de différence sur les valeurs entre les jardins partagés et les ateliers numériques dans les quartiers politiques de la ville, entre la dynamique de réappropriation des fablabs et les réseaux d’éducation populaire, entre l’innovation sociale numérique et les projets de l’économie sociale et solidaire, entre le développement durable et le partage des contenus réutilisables.

C’est là un enjeu des prochaines années : élargir au delà du numérique, diffuser dans les réseaux de l’éducation populaire, de la formation, des collectivités locales, des cultures numériques, du développement durable ces pratiques collaboratives et du partage apprises du logiciels libre et des cultures libres.

Les fablab, les plate forme d’innovation sociale, les fermes de service en logiciel libre, les tiers lieux, la réutilisation des données ouvertes, en sont un premier jalon.

C’est dans cette perspective de territoires en transition qui se réapproprient les usages des outils numériques, contribuent à la reconquête de l’estime de soi des personnes isolées, donnent confiance pour entreprendre, encouragent l’innovation sociale et le partage que se situe ce 5éme Forum des usages coopératifs.

Alors à la semaine prochaine, bienvenue à Brest.