Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Le livre Flatland, un bel exemple d’innovation dans l’édition

« Pas d’auteurs, pas de livres. » a-t-on pu entendre cette année dans les allées du Salon du livre. Derrière cet irréfutable slogan se cachent des acteurs de la chaîne éditoriale qui sont sur la défensive actuellement, notamment vis-à-vis du rapport Reda.

Or n’oublions pas qu’il y a des auteurs d’aujourd’hui qui expérimentent d’autres modèles et, comme nous allons le voir ci-dessous, des auteurs du passé qui peuvent être republiés avec succès lorsque les éditeurs font preuve d’innovation aidés en cela par la liberté d’entreprendre qu’offre le domaine public.


Le livre Flatland est allégorie mathématico-philosophique pleine d’humour écrite en 1884 par l’anglais Edwin Abbott Abbott. Nous lui avions consacré un article il y a un an.


Son auteur étant mort en 1926, le livre est depuis longtemps dans le domaine public. En conséquence de quoi il a été publié et republié de nombreuses fois, et on peut le télécharger librement (et gratuitement) en intégralité dans sa version numérique sur des sites tels que Internet Archive, Wikisource ou Gutenberg. Deux arguments qui pourraient freiner les velléités d’un éditeur à en proposer une énième nouvelle impression. Et pourtant...

Epilogue est un nouveau projet d’édition à l’intersection de l’art, de la technologie et du texte. Le livre physique est au centre de son activité mais on a ici le souci du design, de l’objet bien fait qui suscite le désir et de la valeur ajoutée apportée par le numérique. Flatland se veut être le premier volume d’un projet qui souhaite publier ainsi de nombreux autres auteurs anciens du domaine public.


On nous propose ici un bel objet livre enrichi par un site complémentaire autour des formes géométriques à plusieurs dimensions évoquées dans le livre. Le livre papier est en pré-vente à 45$ (ce qui n’est pas donné), sa version numérique sera disponible gratuitement et le site librement accessible à tous avec les formes développées pour l’occasion sous licence libre sur GitHub. Autant d’éléments qui laisseraient à penser que l’entreprise est hasardeuse et pourtant ça marche !


En effet, le projet est actuellement en financement participatif sur KickStarter (voir la vidéo de présentation fort bien faite sur le site). À l’heure où nous écrivons ces lignes il a déjà accumulé près de 45000$, dépassant de loi son objectif initial alors même qu’il lui reste encore 22 jours de campagne. Les souscripteurs ont visiblement adhéré au projet et souhaité avoir ce Flatland dans leur bibliothèque quand bien même sa version numérique soit présente partout sur Internet.

À l’instar des éditions Prairial, voilà un projet d’édition qui témoigne que le secteur n’est pas forcément si sinistré que cela lorsque l’on suscite l’envie de lire, de posséder un bel objet livre et que l’on utilise le numérique à bon escient. Il illustre également la valeur économique du domaine public pourvu qu’on ne lui jette pas des bâtons dans les roues. Les vieux auteurs et leurs nouveaux éditeurs ont un bel avenir devant eux ;)