Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Le Patterning : Un nouveau cadre de pensée pour le design et la transformation de systèmes complexes

Dans cet article j’explore la notion de patterning, que je vois comme le futur du design, une branche de la pensée design spécifiquement adaptée à la conception et à la transformation de systèmes complexes.

J’ai très récemment eu l’honneur et le privilège d’être invité par Hélène Finidori à écrire un article sur le thème du changement systémique pour un numéro spécial du Spanda Journal . Ce journal est édité par la Spanda Foundation qui a pour mission de stimuler et disséminer de nouveaux points de vues sur les problèmes actuels et servir de catalyseur pour un changement systémique durable à long terme.

C’est dans ce cadre que j’ai cherché a faire connaitre et comparer deux modèles de conception de systèmes complexes que j’étudie depuis plusieurs années : la permaculture et les langages de patterns.

Comme toujours, j’essaierai de vulgariser le sujet, mais notez que cet article est plus profond, plus théorique et moins appliqué que ceux je publie habituellement. Il représente néanmoins pour moi le travail le plus profond et le plus abouti que j’ai publié à ce jour et j’espère qu’il vous intéressera et stimulera votre réflexion.

Dans les prochains articles nous reviendrons à des sujet plus appliqués et plus applicables de façon pratique dans votre travail au quotidien.

Les organisations humaines comme systèmes complexes

Pourquoi s’intéresser au design de systèmes complexes ? Lorsque l’on travaille avec une organisation qui comporte de nombreux individus, une culture particulière, on est très vite confronté à la difficulté de faire évoluer cette organisation car il s’agit d’un système complexe.

Attention complexe est différent de compliqué. Un système compliqué pourra rester prédictible pour peu que l’on y mette l’énergie et les ressources nécessaires, tandis qu’un système complexe est intrinsèquement imprédictible par nature.

Modifier un élément (changer une règle, une personne, un système informatique), va induire un changement, qui va lui même induire un changement qui va modifier le système et il est impossible de prédire ce qui va se passer et le résultat final.

Chaque modification que l’on introduit, induit elle même de nouveaux changements ce qui rend difficile la transition d’une structure vers une nouvelle organisation, par exemple lorsque l’on veut introduire des outils et des pratiques collaboratives, dans une association, une entreprise ou une institution.

Tous ceux qui ont essayé de changer une organisation ou la société se sont cassés les dents sur ce problème. Dans ce contexte, comment arriver à concevoir ou transformer des systèmes complexes ?

Les méthodes agiles et la pensée design ont déjà posés des pistes intéressantes, mais pour moi elles peuvent aller plus loin notamment en s’inspirant de la permaculture et les langages de patterns. deux méthodes qui ont déjà fait leur preuves sur des systèmes tangibles (agro-écosystèmes et architecture).

Voici donc la traduction du résumé de mon article intitulé : Permaculture Patterning, a design framework for systemic transformation

Le Patterning permaculturel, un nouveau cadre de pensée pour la conception et la transformation de système complexes

Comment changer le(s) système(s) dans le(s)quel(s) nous vivons ? Par essence, un système est un réseau complexe de relations. La chercheuse en systémique Donella Meadows nous a donné une carte des points de levier pour agir sur un système, mais il n’existe pas de méthode pratique pour démarrer concrètement un changement systémique.

Pourtant il est intéressant de noter qu’ à la fin des années soixante-dix, deux penseurs/faiseurs systémiques ont développé des cadres de conception pour la transformation de systèmes.

Premier cadre de conception exploré, la permaculture est une approche intégrée de conception de systèmes agro-écologiques développée par le chercheur en écologie Bill Mollison. Si la permaculture se focalisait initialement sur le développement d’une agriculture résiliente, elle reconnait et intègre l’importance des aspects socio-culturel et le modèle a été étendu depuis. Elle cherche désormais a concevoir une culture résiliente au sens large, incluant des aspects sociaux, culturels, légaux, technologiques et architecturaux en plus de l’agriculture. Bien qu’elle ne soit toujours pas reconnue ni par la communauté scientifique ni par les le grand public, la permaculture a développée une méthode et des outils conceptuels extrêmement puissants pour la conception et la transformation de systèmes complexes.

Deuxième cadre de conception exploré, les langages de pattern, développé par l’architecte Christopher Alexander pour concevoir et bâtir des habitats humains et des architectures « vivantes ». Si les langages de patterns d’Alexander se focalisent sur la conception de structures physiques, il inclut une très forte dimension sociale. Bien que le travail d’Alexander n’ait pas décollé dans le monde de l’architecture, il a profondément inspiré les développeurs informatiques et un nombre croissant de disciplines.

Ces deux approches ont en commun approche du design de système appelée patterning.

Si le design bâtit des structures en assemblant des éléments, le patterning peut être vu comme une branche du design qui bâtit des systèmes en tissant des relations.

Dans cet article je regarde donc les points communs et les différences entre ces deux approches et comment elles pourraient être utilisées par les concepteurs travaillant sur des systèmes complexes. Enfin, je propose la notion de Patterning permaculturel comme un nouveau cadre de pensée pour la conception et la transformation de système complexes.

L’article en anglais est consultable en ligne et téléchargeable au format PDF sur Academia.edu : Permaculture Patterning, a design framework for systemic transformation

Spanda Journal on Systemic Change

L’ensemble des articles et auteurs sur le sujet Systemic Change :

 Guest Editorial | Helene Finidori, Systemic Change | Pages V-XI
 Rasigan Maharajh, The Metabolic Rift. Anachronistic Institutions and the Anthropocene | Pages 1-10.
 Christiaan Weiler, The Return of the Real Space : Co-Authoring Space Planning for Community Resiliance | Pages 11-20.

 Michel Bauwens, P2P Revolution and Commons Phase Transition. Notes on the Nature of the Revolution in the P2P Commons Epoch | Pages 21-24.
 Robert C. Smith, Crisis, Social Transformation and the Frankfurt School : Toward a critical Social System Theory and the Alterntive Philosophy of the Systemic Change | Pages 25-33.

 Anthony Judge, Requisite Meta-Reflection on Engagement in Systemic Change ? Fiat, Fatwa and World Making in a Period of Existential Radicalisation | Pages 35-42.
 Douglas Schuler, How we May Think – The Next Chapter, Civic Intelligence and Metacognition | Pages 43-52.

 Jack Harich, Solving Difficult Large-Scale Social System Problems with Root Cause Analysis | Pages 53-66.
 Joe Brewer, Tools for Culture Design – Toward a Science of Social Change ? | Pages 67-73.

 Bernard Stiegler, System and Technics | Pages 75-81.
 Simone Cicero, On the Role of Platform Based Peer Production and the Commons in the Dynamic of Innovation | Pages 83-90
 Brett Scott, | Open Source Finance Hacking : The Potentials and Problems | Pages 91-99.
 Jenny Quillien, Parsing Systemic Change | Pages 101-109.

 Ashwani Vasishth, Reconceptualizing Systemic Change Using an Ecosystem Approach from process-Function Ecology | Pages 111-118.
 William E. Smith, Making the Invisible Visible. The Dynamic Interplay between Purpose, Power and Leadership in Organizing Complexity | Pages 119-128.
 Carol Sanford, Language as Clue : The Effect of Paradigms in Creating Systemic Change in Business | Pages 129-135.
 Denis Postle, Systemic Change : The Role of ‘Creativity Style’ | Pages 137-145.

 Mimi Stokes-Katzenbach, Ensemble of Dramatic Systemic Change from Planetary Tragedy to Global Thriving in Three Stages | Pages 147-154.
 Michelle Holliday Michael Jones, Living Systems. Theory and Practice of Stewarding Change | Pages 155-163.

 Alexander Laszlo, Living Systems, Seeing Systems, Being Systems : Learning to be the System we Wish to See in the World | Pages 165-173.
 Laurence J. Victor, Uplifting Humankind to Create Humanity via Social Metamorphosis | Pages 175-183.

 Tom Atlee, Conversation in the Conscious Evolution of Social Systems | Pages 185-193.
 Lilian Ricaud, Permaculture Patterning, a Design Framework for Systemic Transformation | Pages 195-203.

 The Plast Collective, Pattern Languages for Systemic Transformation | Pages 205-218.
 Abstracts :: Summaries | Pages 219-227

Télécharger le PDF : Vol. VI, 1, 2015 on Systemic Change [11,300KB]

Source de l’image : Ursus Wehrli : The Art of Clean Up : Life Made Neat and Tidy


 

Cet article a nécessité 3h de rédaction et des dizaines d’heures de travail de lecture et de recherche pour la rédaction de l’article.