Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

L’éco-système local de la Médiation numérique

L'éco-système de la médiation numérique

L’usager est au centre. Le dispositif est co-construit avec
des représentants des usagers, avec le souci de s’adapter aux besoins des
publics les plus éloignés des usages du numérique.

  • Les structures d’accueil sont interconnectées entre elles par des liens de partenariat, des outils de collaboration à distance, des bases de données communes ...
  • Chaque structure est capable de fournir une information et un service de premier niveau aux usagers. Pour les demandes plus pointues, les usagers sont ré-orientés vers les structures ou professionnels compétents, via visiophonie, avec la médiation d’une personne si nécessaire.
  • Un système d’information commun entre les structures d’accueil est renseigné lors de chaque contact ou prise en charge d’un usager, afin d’assurer le suivi et la traçabilité des interventions. La comptabilisation des interventions de chaque structure permet de valoriser le travail de chacun.
  • L’éco-système local présente une dimension économique. Pour éviter la concurrence entre les structures et la tendance à s’approprier les publics et donc les financements associés, le système local doit être capable par l’effet de réseau de générer de nouvelles ressources financières, inaccessibles aux structures les sollicitant de façon isolée.
  • L’éco-système local présente une dimension écologique. Il est conçu pour éviter le gaspillage de ressources, les services faisant double-emploi, les déplacements multiples de l’usager d’un service à l’autre.

(extrait des
Carnets de la Médiation numérique
)