Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Interview : Les créateurs amateurs et le droit d’auteur

[Cet article est simultanément publié sur le blog du rédacteur dudit billet ]

L’informatique domestique permet à tout à chacun de s’essayer dans de nombreuses pratiques artistiques que l’Internet permet de partager facilement avec le plus grand nombre. Ainsi l’on peut trouver son bonheur au milieu de toutes ces fanfictions, ces fanfilms, ces fanart, ces machinimas, mashups, sagas mp3 et jeux vidéos amateurs. Ces œuvres d’artistes amateurs et enthousiastes sont malheureusement souvent illégales, en raison de la complexité à comprendre le droit d’auteur au sein d’un média qui favorise le partage et le remix. Bien souvent ces créateurs ne voient pas en quoi ils seraient dans l’illégalité.

Afin d’avoir une vue de ce que pensent les premiers intéressés -les créateurs amateurs- sur ce qu’ils savent ou croient savoir sur la propriété intellectuelle et comment ils utilisent les œuvres protégées ou non dans leurs créations, voici une interview croisée avec 6 créateurs amateurs. Le but n’est pas de montrer qui a tort et qui a raison, ce qu’il faut faire et ne pas faire, mais de connaître les avis de ces personnes et ainsi de montrer la complexité du droit d’auteur à l’ère du numérique.

Les créations amateurs ciblées dans cette interview sont les sagas mp3 et les machinimas., l’interview a été préparé par SilverSon, faite sur le logiciel Mumble et enregistrée par Merzlinn.

Licence Creative CommonsCette interview est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

@grepauly pour SavoirsCom1