Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Entretien avec Maxime Lathuilière, fondateur d’Inventaire.io

La bibliothèque en pair-à-pair est une idée qui revient régulièrement et que j’aime beaucoup. Elle est là pour nous rappeler que l’essentiel du service rendu par les bibliothèques n’est pas le prêt mais la médiation. Après l’affaire Booxup dont Lionel Maurel a parfaitement rendu compte sur son blog, j’ai souhaité en savoir plus sur Inventaire.io, jeune projet que son fondateur le français Maxime Lathuilière a bien voulu me présenter. Je trouve que ses choix, son enthousiasme et ses difficultés d’accès aux données illustrent à merveille le web des communs de la connaissance versus le web des startups qui n’ont pour ambition que le « passage à l’échelle » à tout prix…

Pouvez vous présenter le principe de Inventaire.io ?

inventaire.io est une application web permettant de faire l’inventaire de ses livres et de le partager avec ses amis et groupes, ou même publiquement. Pour chaque livre, il est possible de préciser s’il est disponible au don, au prêt ou la vente : il s’agit de cartographier les ressources, rendre visible les possibles. Et cela, en s’appuyant sur et en contribuant au savoir libre : les données sur les livres et les auteurs sont principalement issues de Wikipédia et de son projet frère pour le Web des données, Wikidata. C’est une des grosses différences avec les nombreux sites web traitant des livres : plutôt que de venir alimenter une base de données fermée amenée à disparaître une fois le site mort (et tous les sites mourront un jours à plus ou moins brève échéance), les utilisateurs d’Inventaire sont invités à aller corriger et enrichir le savoir commun. Pour l’instant les ressources sont seulement des livres et les inventaires sont seulement ceux de particuliers, mais je rêve de voir les bibliothèques et les librairies intégrer la carte ! On en reparle un peu plus bas http://s.w.org/images/core/emoji/72x72/1f609.png" alt="