Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Data.visitprovence.com

Description du projet : Bouches-du-Rhône Tourisme s’insère dans la mouvance Open data (libération des données publiques) en mettant en place le portail data.visitprovence.com. Première initiative du genre de la part d’un acteur du tourisme départemental, data.visitprovence.com regroupe les données touristiques du territoire des Bouches-du-Rhône présentes initialement sur la base de données partagée avec les Offices du tourisme du territoire, PATIO. Elles sont organisées en 7 thématiques : Environnement, Culture, Tourisme, Tradition, Sport&Loisirs, Accessibilité et Transport. Le tourisme est un secteur économique incontournable pour le département des Bouches-du-Rhône. Il génère 1,9 Milliards de consommation touristique intérieure chaque année . La libération des données du secteur doit donc permettre de maintenir le dynamisme de la branche, en favorisant la création d’applications innovantes utiles aux touristes, au grand public, mais aussi aux professionnels, l’objectif étant à terme de favoriser l’offre touristique des Bouches-du-Rhône. Le portail s’inscrit également dans une démarche citoyenne innovante puisqu’elle met en lumière les destinations et les manifestations existantes sur le territoire, enjeux fondamental à moins d’un an du lancement de Marseille Provence 2013. En ouvrant sa base de données au plus grand nombre, Bouches-du-Rhône Tourisme se met au service de l’innovation ouverte et coopérative et facilite la réutilisation des données touristiques. Ce projet constitue la première pierre angulaire d’un édifice sur lequel va s’engager le Conseil général des Bouches-du-Rhône qui souhaite poursuivre sur la même voie et mettre en place son propre portail de données publiques ouvertes.

Type d initiative : Création d’un portail Open Data concernant les données touristiques des Bouches-du-Rhône.

Territoire de projet : Le département des Bouches-du-Rhône (13).

Porteurs du projet : Bouches-du-Rhône Tourisme, association financée par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône pour développer et mettre en œuvre la politique départementale du tourisme.

Date de lancement : 02 avril 2012 ouverture du portail proposant des données organisées sous la forme de sept thématiques.

Avancement (à la date de recueil) : En avril 2012, le portail Open Data propose des données dans 7 thématiques différentes : environnement, culture, tourisme, tradition, sports et loisirs, accessibilité et transport.

Date de recueil de l information : Avril 2012

Cible : Les développeurs, les informaticiens, les professionnels du numérique.

De Elsa Baron, Chargée de mission


1- Contexte et objectifs du projet

1.1 Contexte et origine du projet

Depuis une quinzaine d’année, Bouches-du-Rhône Tourisme partage les données touristiques en sa disposition avec un certain nombre de partenaires (Offices du tourisme, prestataires etc.) via la base de données PATIO. Des équipes locales alimentent la base très régulièrement. PATIO constitue une base très précieuse, l’information que l’on y trouve étant qualifiée, fiable et mise à jour. Jusqu’alors, la base répondait aux besoins propres des bureaux d’accueil des offices et permettant d’alimenter les applications mises en place par Bouches-du-Rhône Tourisme. Des conventions étaient signées avec des partenaires publics ou privés, souhaitant développer leurs propres applications à partir des données présentes sur PATIO. C’est ainsi qu’a par exemple été développé sorties.regionpaca.fr, en partenariat avec le Conseil régional. La base de données alimente également la page Agenda du magazine La Provence. La culture du partage de l’information entre les différents acteurs étant déjà présente, il paraissait donc logique et même indispensable d’ouvrir encore plus largement les données, via une plateforme Open Data, qui deviendra donc [data.visitprovence.com-<data.visitprovence.com]. Le site Internet a vu le jour en moins d’un an, répondant également aux échéances du lancement de Marseille Provence 2013, autre moteur important du développement du projet. La capitale phocéenne devenant Capitale Européenne de la Culture pour l’année 2013, de nombreuses manifestations culturelles et artistiques vont être mises en place sur un large territoire, allant d’Arles à La Ciotat en passant par Salon-de-Provence, Istres, Aix-en-Provence, Gardanne, Martigues, Aubagne etc.. faisant naître un important besoin de diffusion de l’offre des services touristiques, mais aussi de la programmation. L’association Marseille Provence 2013 va saisir toute la programmation sur la base de données, permettant d’avoir un accès en temps réel à l’information. L’opérateur Orange est quant à lui un partenaire principal. Il a signé une convention permettant d’avoir accès aux contenus pour pouvoir développer l’application de l’agenda culturel Marseille Provence 2013. [data.visitprovence.com-<data.visitprovence.com] doit permettre à d’autres opérateurs français, étrangers, privés ou publics d’avoir accès à la donnée touristique, afin qu’ils puissent les mettre en forme et proposer à terme des services et applications innovantes au grand public ou autres prestataires du secteur. Marseille Provence 2013 représente donc une échéance importante pour le développement et l’animation du portail.

1.2 Objectifs et enjeux

Le site internet data.visitprovence.com doit permettre d’offrir une plus grande visibilité de la destination Bouches-du-Rhône auprès des touristes, mais aussi des résidents. On constate qu’aujourd’hui les pratiques touristiques des individus ont considérablement évoluées, notamment par le biais de l’outil numérique. Les réservations se font en ligne, tout comme les repérages de certaines destinations. Le touriste compare les prix, effectue des visites virtuelles (des logements comme des musées). Il est donc fondamental pour les institutions touristiques de se doter des outils numériques permettant de maintenir le dynamisme économique du secteur, pour toujours attirer de nouveaux visiteurs. Il est également fondamental de positionner sur les réseaux sociaux et d’y promouvoir l’offre touristique territoriale. Le portail data.visitprovence.com doit permettre de maintenir un dynamisme encore plus important de l’offre touristique du territoire des Bouches-du-Rhône, en accord avec les nouvelles pratiques et tendances touristiques. Il est également primordial pour Bouches-du-Rhône Tourisme de pouvoir répondre aux nombreux besoins et demandes en matière d’offres touristique et culturelle générés par Marseille Provence 2013.

2- Description et organisation du projet

2.1 Les acteurs du projet

Le projet est porté par Bouches-du-Rhône Tourisme, en partenariat avec le Service de Communication et la Direction des Systèmes informatiques du Conseil général. Bouches-du-Rhône Tourisme est une association loi 1901, bras armé du Conseil général concernant le secteur du tourisme. La collectivité s’est beaucoup investie sur le projet puisqu’elle envisage elle aussi de libérer ses données, sur une plateforme du type data.visitprovence.com. Un comité de pilotage constitué des trois acteurs sus-nommés a donc été constitué, assurant le suivi et la mise en place du projet : validation du cahier des charges proposé par Bouches-du-Rhône Tourisme, lancement du marché public pour la réalisation de la plateforme, choix du prestataire et développement. L’offre proposée par la société marseillaise elypsia a été retenue. Les professionnels du secteur touristique ont été consultés dans le cadre du Conseil d’Administration de Bouches-du-Rhône Tourisme. La Fédération de l’industrie hôtelière, le Syndicat de l’hôtellerie de plein air, cinq offices du tourisme couvrant des grands territoires du département, les agents de voyage ainsi que les Chambres de commerce sont en effet membres du CA et ont donc pu suivre le projet dès ses débuts, au moment de la présentation du cahier des charges qu’ils ont validé avant sa soumission au comité de pilotage.

2.2 Les services proposés

La plateforme data.visitprovence.com propose des jeux de données en accès libre, organisées sous la forme de 7 thématiques, elles même détaillées en sous catégories :

  • Tourisme : Liste des hôtels, campings, chambres d’hôtes, location de vacances, résidences, restaurants, organismes de tourisme, agences réceptives, services de guides, autocaristes, syndicats et fédérations.
  • Culture : Listes de sites et monuments, musées, agenda culturel, bibliothèques, salles de concert, centres de congrès, centres culturels, programmation de Marseille Provence 2013 ;
  • Environnement : Listes des plages aménagées et surveillées, massifs, sites naturels incontournables, domaines départementaux, parcs et jardins
  • Sports & Loisirs : Listes des parcs à thème et animaliers, golfs, fermes, manades, parcs acrobatiques, centres équestres, location de vélo, sports nautiques, accompagnateurs de moyenne montagne et moniteurs d’escalade.
  • Accessibilité : Liste des établissements touristiques labellisés Tourisme et Handicap.
  • Transport : Liste des parkings publics, autocars et campings cars.
  • Tradition et savoir-faire : Liste des artisans et producteurs du territoire. Les données sont téléchargeables sous divers formats depuis le site data.visitprovence.com, après acceptation de la licence d’utilisation gratuite. Elles sont régulièrement mises à jour selon une fréquence prédéfinies par Bouches-du-Rhône Tourisme. Deux rubriques présentent sur la page d’accueil les données les plus téléchargées, et une autre met en avant les dernières créations numériques réalisées à partir des jeux de données présentes sur le site.


2.3 Les publics bénéficiaires

Le portail data.visitprovence.com concerne dans un premier temps les Offices du tourisme qui alimentent le site web avec leurs données. Celles-ci sont destinées aux développeurs, professionnels du web et toute autre personne présentant un intérêt pour la démarche open data. Les applications mobiles ou sites internet créés à partir de ces données serviront au grand public.

3- La mise en oeuvre du projet

3.1 Les étapes de mise en oeuvre

La mise en place de la plateforme s’est faite sur un temps relativement court :

  • Avril 2011 : début de réflexion sur la mise en place d’un portail open data concernant les données touristiques du département.
  • Septembre 2011 : présentation du projet au CA de Bouches-du-Rhône Tourisme.
  • Décembre 2011 : Lancement de l’appel d’offre pour la réalisation de la plateforme.
  • Avril 2012 : Livraison du site et ouverture au grand public.

Les jeux de données étant déjà disponibles sur la base de données PATIO, le site data.visitprovence.com a pu être mis en place très rapidement, en quasiment un an. Il a donc « seulement » fallu organiser les données, créer une licence et un site Internet. Bouches-du-Rhône Tourisme a pu s’affranchir de la phase de collecte et de choix des données à faire figurer sur la plateforme. De plus, les acteurs concernés (prestataires de tourisme etc.) avaient déjà acquis la « culture » du partage de la donnée sur la plateforme PATIO. Le basculement vers l’Open Data était donc une évolution logique, qui s’est fait plus simplement et donc rapidement.


3.2 Les méthodes

Le comité de pilotage qui a guidé le développement de data.visitprovence.com se compose de trois entités :

  • Le Directeur du Service Communication du Conseil général
  • Le Directeur des Systèmes d’Information du Conseil général
  • La Directrice de Bouches-du-Rhône Tourisme. Les réunions ont eu lieu environ tous les 10 jours. Le comité de pilotage a lancé l’appel d’offre, choisi le prestataire et a reçu les différentes agences pour examiner leurs propositions. Une fois le choix d’elypsia arrêté, le comité de pilotage a travaillé avec lui sur l’ergonomie du site, la certification des données, et la définition du plan de communication à mettre en place. Bouches-du-Rhône Tourisme fonctionne en mode « projet », ainsi se sont plusieurs salariés qui ont été mobilisés en interne pour la mise en place du portail data.visitprovence.com :
  • Le responsable des Systèmes d’Information (Gilles Roland), également en charge du Pôle ressources au sein de Bouches-du-Rhône Tourisme. Il gère le backoffice et les bases de données. Il apporte donc un point de vue plutôt technique au projet.
  • La responsable internet du pôle communication (Carole Amy) : Elle met en place le plan de communication accompagnant le développement du projet, et réalise le site Internet.
  • La community manager (Marie-Laure Wavelet) : elle est responsable de la présence de Bouches-du-Rhône Tourisme sur les médias sociaux. Elle a pour tâche de mettre en avant les actions projets développés et les actions menées et de s’occuper de la campagne de communication sur le web.
    — Ces trois profils différents se complètent et sont indispensables pour la mise en place d’un tel projet.

3.3 Les moyens techniques

Le projet n’a pas nécessité la mobilisation de moyens techniques particuliers pour sa réalisation.

3.4 Les moyens humains

Aucun salarié n’a été recruté spécifiquement pour le projet data.visitprovence.com. Une chargée de mission web a récemment rejoint l’équipe de Bouches-du-Rhône Tourisme, pour répondre à un besoin ressenti pour la mise en place et la diffusion de nombreux projets proposés par Bouches-du-Rhône Tourisme.

3.5 La dimension financière

Le coût de mise en place de la plateforme s’élève à 27 000 euros. Data.visitprovence.com a été entièrement fiancé par Bouches-du-Rhône Tourisme.

3.6 La communication sur le projet

Le lancement de data.visitprovence.com est très récent. La diffusion de la plateforme s’est d’abord faite via les experts présents notamment sur le média social Twitter, comme Libertic, Datagouv.fr, Data-publica, Etalab, Regards Citoyens, Marsactu, Le blog des institutionnels, ou encore Opendatafail. Data.visitprovence.com dispose de son propre compte sur Twitter : https://twitter.com/# !/dataprovence. Une conférence de presse aura lieu d’ici le mois de juin organisée avec le Conseil général des Bouches-du-Rhône afin de présenter la plateforme au grand public et aux acteurs du secteur. Bouches-du-Rhône Tourisme va également travailler à l’animation de la plateforme, via la mise en place de challenges, de concours favorisant la création d’applications à partir des données présentes d’ici les mois de juin et juillet. L’association est en veille sur le sujet et publiera des piqûres de rappel régulières sur les réseaux. Data.visitprovence.com nécessite la mise en place d’un plan de communication sur le long terme, permanent et mouvant.

4- Bilan et perspectives

4.1 Les éléments de bilan

4.1.1 Les objectifs réalisés

Le site internet data.visitprovence.com a été mis en place en une année, regroupant déjà un bon nombre de données (2436 restaurants, 5904 manifestations, 3079 hébergements de nature différentes, 465 artisans, 28 pars de loisirs etc.). Le projet venant d’être lancé, il est un peu tôt pour pouvoir en évaluer le succès. Des études seront réalisées pour en savoir plus sur la fréquentation du site et la réutilisation des données.

4.1.2 La réponse aux attentes des usagers

Pour le même raisons que celles citées précédemment, il est pour le moment trop tôt pour recueillir l’avis des usagers sur la question. Des sondages et évaluations seront réalisés dans quelques mois, quand le site aura commencé à vivre, que des applications seront proposées etc.

4.1.3 Les points forts du projet

Bouches-du-Rhône Tourisme est le seul organisme institutionnel de promotion touristique ayant mis en place un site Internet où les données sont en libre accès, ce qui laisse le champ libre à la création et à l’inventivité. L’expérience reste ouverte, Bouches-du-Rhône Tourisme ne s’étant pas assis sur des vérités ou certitudes. Elle espère faire naître de nouvelles pratiques et ouvrir la voie à des partenariats inédits ou à des expérimentations innovantes.

4.1.4 Les points faibles du projet

Bouches-du-Rhône Tourisme prend des risques importants en étant le premier à avoir lancé un outil comme data.visitprovence.com. La structure ne peut pas s’appuyer sur ce qui a pu déjà se faire en la matière (concernant plus précisément l’open data tourisme) et risque donc de se heurter à quelques réajustements.

4.1.5 Les perspectives dévolution

Le site data.visitprovence.com n’en est qu’à ses débuts. Il est prévu d’y intégrer de nouvelles données, issues des nouveaux partenariats pouvant voir le jour, notamment avec le secteur privé. L’équipe de Bouches-du-Rhône Tourisme réfléchit aux animations à mettre en place pour faire vivre la base de données et ainsi favoriser la création d’applications. Elle s’interroge encore sur la forme que cela pourrait prendre, mais sont évoqués l’organisation de workshops, de concours ou de week-ends autour de la création d’applications à partir des données présentes sur data.visitprovence.com. Les données brutes des enquêtes et études menées sur la fréquentation touristique du territoire, sur l’offre d’hébergement et le type de clientèle présente seront bientôt disponibles sur le site.

4.2 Appréciation du porteur de projet

1-Appréciation du porteur

Il s’agit d’un projet remarquable permis dans un premier grâce au changement des mentalités concernant la possession de la donnée. Les partenaires mobilisés sur le projet ont compris l’intérêt de l’ouverture. Notre interlocutrice souligne le fait que le projet est en construction permanente, et que cela le rend d’autant plus passionnant. Dans un contexte de changement de mentalités sur la possession de la donnée, d’ouverture vers des partenariats nouveaux (notamment publics/privés), il est passionnant de voir des métiers et des missions se réinventer.

2-Conseils aux futurs porteurs de projet similaire

Notre interlocutrice estime aujourd’hui ne pas avoir un recul suffisant sur le projet pour pouvoir donner des conseils aux futurs porteurs d’initiatives similaires.

5- Critères d´évaluation

5.1 Innovation

Le projet est innovant car il est en construction permanente. Il y a toujours de nouvelles données à intégrer, et des nouvelles applications à développer. L’innovation réside également dans les partenariats Public/Privé qui jusqu’à présent ne concernaient pas beaucoup ce secteur. Les données institutionnelles sont aujourd’hui ouvertes au Privé. On peut alors supposer que celui-ci va confier certaines de ses données à Bouches-du-Rhône Tourisme et permettre ainsi la construction commune de projets innovants. La mise en place de data.visitprovence.com génère de nouvelles façons de travailler et renouvelle les pratiques de gestion des contenus.

5.2 Impact

Il n’est pour le moment pas possible d’évaluer les impacts du site sur la filière ou même sur le grand public. Les enquêtes seront réalisées dans les mois à venir. Il s’agira dans un premier temps d’évaluer le nombre de visites du site, la réutilisation des données.

5.3 Reproductibilité

Un tel projet est tout à fait reproductible pour un autre organisme institutionnel de promotion touristique, quelque soit le territoire concerné. Il serait même intéressant d’envisager que les données contenues sur les diverses plateformes développées puissent être regroupées sur une base à l’échelon national.

5.4 Pérennité

La vitalité et la survie de data.visitprovence.com dépendent de l’intégration de nouvelles données et de leur réutilisation. Si les différents acteurs saisissent l’intérêt et la potentialité d’une telle démarche, Bouches-du-Rhône Tourisme imagine même qu’à terme, elle assurera seulement le backoffice, et que la base sera alimentée par des tiers (privés, publics, chercheurs etc.).

Dossier de presse

PDF - 205 ko

Contacts : Isabelle BREMOND, direction visitprovence.com, Directrice de Bouches-du-Rhône Tourisme | 13 rue Roux de Brignoles 13006 MARSEILLE

04 91 13 84 13 / info visitprovence.com

Sites :
data.visitprovence.com : open data de Bouches-du-Rhône Tourisme.

visitprovence.com : site grand public où l’on trouve les infos touristiques du département (hôtels, restos, activités, guide de voyage…)

visitprovence.org : site professionnel destiné à la presse et aux professionnels du tourisme du département des Bouches-du-Rhône.

Liens vers d autres Initiatives :

Open data en Saône-et-Loire : Monographie présentant la plateforme Open Data du Conseil général de Saône-et-Loire

Datalocale.fr : Monographie présentant la plateforme Open Data de l’Aquitaine et de la Gironde