Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

Covoiturage, Fablab, circuits-courts... : Quand les nouveaux usages de la consommation transforment l’économie

La consommation collaborative... Quelle drôle d’expression ! Quel rapport entre le fait de consommer (pour soi) et de collaborer (avec les autres) ? C’est acheter pour soi-même tout en étant altruiste... ???


Vous avez peut être déjà fait du covoiturage ? Ou peut-être acheté ou loué une perceuse à un inconnu rencontré sur Internet ? Ou peut-être faîtes-vous partie d’une association pour le maintien de l’agriculture paysanne (AMAP) ? Toutes ces pratiques permettent d’optimiser l’usage d’un bien ou d’un service par la vente, la location, le partage ou l’échange de pair à pair. Ils ont en commun de privilégier l’accès (à un bien ou à un service) plutôt que la propriété et participent d’un même mouvement, nommé « consommation collaborative ».

Beaucoup de ces pratiques existent déjà depuis longtemps, mais avec Internet, il est désormais possible d’acheter ou d’échanger tout et n’importe quoi avec un grand nombre de personnes, qu’ils soient à l’autre bout du monde ou de son quartier ! C’est pratique, économique, souvent écologique et parfois, ça permet même de faire des rencontres dans la vraie vie !

Pour mieux comprendre, nous vous invitons à regarder cette courte vidéo réalisée par Adesias. Tout deviendra clair !

Plus que la consommation, c’est toute l’économie qui se transforme aujourd’hui et contribue à la transition de nos modes de vie. Face au modèle dominant de la possession, de l’accumulation, de l’obsolescence programmée et des grandes distributions, l’économie collaborative se développe rapidement dans tous les domaines et tend à s’imposer comme une alternative pour consommer, produire ou même travailler !

Au printemps dernier, une communauté internationale de l’économie collaborative a vu le jour : le collectif OuiShare. Mouvement collaboratif et ouvert, composé d’entrepreneurs, journalistes, chercheurs, designers, activistes et citoyens, OuiShare regroupe aujourd’hui 300 membres dans 15 pays d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Amérique Latine, contribuant en anglais, français et espagnol.

A travers des échanges et réflexions on line (site Internet et groupes Facebook) mais aussi des évènements physiques réguliers (soirées d’échange, conférences..), ce mouvement entend soutenir le développement de l’économie collaborative sur les territoires (en diffusant les belles histoires, en analysant le développement de cette économie, en permettant aux innovateurs de se rencontrer dans la vraie vie).
L’économie collaborative a d’évidentes conséquences sur le développement des territoires, qu’il s’agisse de la consommation, de la production ou de la distribution. En donnant la parole aux innovateurs de l’économie collaborative et en organisant la collaboration entre les acteurs au niveau local, OuiShare pourrait jouer un formidable rôle de catalyseur pour changer ce modèle économique et financier qui montre aujourd’hui ses limites.

Profitant de la Quinzaine de la consommation collaborative à Saint Etienne, la première communauté régionale a vu le jour en septembre : OuiShare Rhône-Alpes.

En Bretagne, une dynamique est en train d’émerger, donnant lieu à la création d’un groupe Facebook OuiShare Bretagne.
Cela vous intéresse ? Rejoignez-nous !

Bientôt, les premiers OuiShare Drink, à Brest et à Rennes ! L’occasion d’en apprendre plus sur la communauté et de découvrir des projets innovants autour d’un verre ! A suivre !