Coopération et partage autour des pratiques collaboratives

[Compte-Rendu] HackYourPhD à Lille : retour sur les deux temps forts du séjour

Le 14 et 15 avril 2014, HackYourPhD était à Lille pour participer à deux évènements autour de l’OpenScience. Après un Café OpenScience (#caféOS) organisé par l’École Supérieure de Journalisme, la matinée suivante s’est poursuivie par un Atelier avec l’Ecole des Doctorants (#ED2) de l’Université Catholique de Lille. Retour sur ces deux journées.

mots clefs ATED2

nuage des mots employés pour définir l’OpenScience lors de l’Atelier ATED2

Café OpenScience sur le plateau de l’INRIA

Le premier évènement OpenScience du séjour lillois s’est déroulé sur le plateau INRIA Euratechnologies. Cet espace dédié à l’innovation dans cette ville a pour vocation de “favoriser les interactions entre la communauté scientifique, le monde économique et la société”. Quoi de mieux pour organiser une rencontre sur l’Open Science ? Le café OpenScience s’est mis en place grâce au dynamisme de deux jeunes étudiantes de l’Ecole Supérieure de Journalisme : Nadège Joly et Taina Cluzeau. Elles avaient préparé minutieusement cette rencontre aussi bien sur le format de l’évènement, que son contenu et sa communication live. Cette soirée en quatre temps a donné naissance à des échanges où différents avis se sont fait entendre. Vous trouverez ci-dessus le compte-rendu de ce café/soirée.

 

Atelier OpenScience avec l’Ecole des Doctorants

Depuis l’été dernier, des liens étroits se sont tissés avec l’Ecole des Doctorants (ED2) de l’Université Catholique de Lille. Jean-Charles Cailliez a fondé l’ED2 dans le but d’accompagner la construction du projet professionnel des étudiants engagés en thèse. Cela passe notamment par une facilitation des interactions entre monde universitaire et entrepreneurial. Les techniques de Co-Design et les pratiques d’OpenScience se révèlent être des outils majeurs pour mettre cette dynamique en marche. C’est ainsi que Jean-Charles Caillez a soutenu dès le départ l’initiative HackYourPhD et n’a pas hésité à participé à la campagne de crowdfunding HackYourPhD aux States. L’Atelier OpenScience avec l’Ecole des Doctorants (ATED2) a été l’occasion de renforcer ces liens et se questionner sur l’Open Science avec divers participants de l’Université Catholique de Lille (chercheurs, doctorants, responsables pédagogiques, bibliothécaires). Vous trouverez dans cet article publié par Jean-Charles Cailliez sur son blog EducPro un retour détaillé de l’ensemble de la matinée. Et voici quelques photos dans ce storify pour l’illustrer.

Bilan de ces deux évènements

Les deux évènements ont suscité de l’intérêt et ouvert également des débats concernant l’OpenScience.
Ce que nous retiendrons principalement sont des discussions portées principalement sur l’Open Access lors du #caféOS. Certains participants ont fait part de leur doute quant à l’utilité de l’Open Access lorsqu’il s’agit d’articles très spécialisés. Qui peut les comprendre ? D’autres ne voyaient pas l’Open Access comme une nécessité sachant, que eux avaient passé des heures à la bibliothèque pour récupérer des articles. Pourquoi les plus jeunes ne feraient pas pareil ? 
Le public de ce café venait principalement des Sciences et Technologies. Les visions et les réactions auraient été certainement différentes avec d’autres disciplines représentées (SHS). Sous ce terme générique d’OpenScience, il ne faut pas oublier les nuances que chaque champ scientifique apporte.

Lors de l’atelier ATED2, les participants ont soulevé différent points notamment celui de l’exclusion. Est-ce que ces pratiques OpenScience liées aux TICs (Technologies de l’Information et de la Communication) n’excluent pas ceux qui ne les utilisent pas ? Dans ce cas là, comment les inclure et ne pas récréer un autre fossé ?

Pour conclure, ce séjour à Lille a été deux jours intenses de partage d’avis et d’opinion sur l’OpenScience. Un grand merci à :
– Nadège Joly et Taina Cluzeau pour avoir initier le CaféOS.
– Jean-Charles Cailliez pour son enthousiasme, la co-animation de l’atelier et son retour détaillé de cette matinée.
– François Briatte pour sa gentillesse et présence bienveillante.